Le Chevalier de Saint-George

Des comédiens talentueux

Envoyer Imprimer PDF

Des comédiens talentueuxOn retiendra du chevalier de Saint-George, où se distinguent de jeunes comédiens souvent venus du théâtre, de nombreuses scènes cultes : la rencontre entre les parents de Saint-George,

Nanon (Myriam Massengo-Lacavé) et Georges de Bologne (Jérémy Banster) l'embarquement dujeune Saint-George sur un somptueux trois mâts aux Antilles, l'arrivée en carrosse doré dans la cour du château de Versailles, la rencontre désopilante (et historiquement attestée) entre Saint-George, adulé du public, et le futur auteur des Liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos (inconnu à l'époque et bien piètre poète) joué dans le film par David Palatino, les savoureux dialogues entre la marquise de Créquy (Élise Noiraud) – incarnant des préjugés hélas toujours en vogue – et un aveugle spirituel et cancanier, Lefebvre de Beauvray (Franck Boss), le marivaudage avec la marquise de Montalembert (Aurélie Matéo), le plan séquence (non-doublé) où Saint-George accompagne au pianoforte la comédienne et soprano lyrique Leïlani Lemmet, dans le rôle de Louise Fusil, le dialogue animé avec le duc d'Orléans (Fabien Carrara) tenant une « fille » (Sophie Anselme) sur ses genoux,

séquence tournée à Versailles dans l'éblouissant salon des gardes de la Reine, l'assaut d'escrime avec un célèbre travesti, le chevalier d'Éon (l'escrimeuse

Stéphanie Muel) les échanges entre Saint-George, un commissaire raciste (le truculent Jöchen Haegele) et le président de l'Assemblée (Victorien Robert dans le rôle d'Hérault de Séchelles) un dialogue équestre avec le général Dumas (Stany Coppet) et surtout le duo musical particulièrement intense entre

le violoniste Saint-George (auquel on a prêté des talents de séducteur) et la reine-musicienne Marie-Antoinette (interprétée de manière saisissante par

la jeune claveciniste Marie Van Rhijn) qui a été tourné au Pavillon français du Petit Trianon et n'est pas sans évoquer l'ambiance propre à La sonate à Kreutzer de Tolstoï. À noter également la prestation discrète mais effi cace d'un jeune acteur marie-galantais, Christophe Prauca, dans le rôle d'Hippolyte, valet et protecteur de Saint-George et celle de Bruno Henry, dans le rôle de Narcisse, un compagnon de Saint-George qui fi nit par le trahir. Sans oublier Jean-Claude Tisserand en geôlier sadique (séquence tournée dans le cachot de Mirabeau au château de Vincennes).

 
 
Vous etes ici: Le Film Des comédiens talentueux